2 - Environnement

A. Toxicité et pollution

          Les sources de pollution des feux d’artifice sont les gaz issus des combustions, les métaux grâces auxquels on obtient les couleurs (l’antimoine abime les poumons, le baryum a des effets nocifs sur le cœur et les intestins) et les résidus de combustion du contenant. L’explosion des feux d’artifice libère des millions de particules de poussières et de gaz.

          On dénombre 3 Tonnes de bombes utilisées chaque année pour le 14 juillet en France.


           Pour éviter de polluer le sol, il ne faut jamais laisser sur place un artifice, qu'il ait fonctionné ou non, car dans les  deux cas, il pollue, c'est d'autant plus dangereux s'il n'a pas fonctionné car il peut encore exploser et provoquer des accidents si quelqu'un tente de le rallumer par exemple. Il est nécessaire de déposer les déchets dans un parc à conteneurs ou bien à des organismes spécialisés dans l'incinération de ces derniers.


           Les feux d'artifice sont composés de différents produits chimiques que nous avons traité dans la première partie, appartenant parfois aux classes de toxicité 2 et 3, (respectivement hautement toxique et modérément toxique, contenant 1 à500 mg/kg de DL50 orale : dose létale 50, indicateur quantitatif de la toxicité d'une substance) polluant l'air et le sol, tels que : le soufre, le baryum, le magnésium ou le sulfure. La poudre de propulsion de l'artifice est également nocive pour l'environnement à cause du charbon, du soufre et du salpêtre qu'elle contient. Selon une récente étude québécoise, il existe  un danger supplémentaire pour l'environnement lorsque les artifices sont faits dans des tubes de plastique au lieu de tubes en carton comme en Chine.


           Les produits toxiques contenus dans les feux d'artifice tels que le baryum et le strontium, apparaissent sous forme de trace dans les courants d'eau près desquels les feux d'artifice ont eu lieu. En effet, souvent tirées vers l'eau, les fusées libèrent de la fumée lors de l'explosion. Ces fumées peuvent avoir des impacts sur la santé des spectateurs et des écosystèmes. Bien qu'il n'y ait pas eu d'études poussées sur cette hypothèse, on peut néanmoins  mesurer l'ampleur de la contamination du milieu en utilisant un test de croissance d'algue.

De plus, des métaux lourds comme le plomb et le zinc pénètrent dans les eaux de surface, le sol et les bouches d’égout. Polluant parfois la mer ou les lacs environnants, aujourd'hui certaines compagnies produisant et réalisant des feux d’artifice comme en France, Arts et Feux, sont plus attentifs et promettent de rapporter tous les déchets pyrotechniques de leurs spectacles, de les trier et de les incinérer. Certains craignent que des tirs répétés sur un même site, ne finissent par contaminer durablement les sols ou les milieux aquatiques.


        En raison des émissions de dioxyde de carbone, un feu d'artifice contribue à l'effet de serre et provoque également des pluies acides faisant pénétrer du dioxyde de soufre dans l'atmosphère. Par ailleurs, un feu d'artifice entraine une concentration de minuscules particules dans l'air : les smogs. Les smogs sont des brumes brunâtres et épaisses provenant d'un mélange de polluants atmosphériques qui limitent la visibilité dans l’atmosphère. Ils sont surtout constitués de particules fines et d'ozone. Le smog est associé à plusieurs effets néfastes pour la santé de l’individu et peut entrainer de graves problèmes chez ceux qui souffrent d’une infection des voies respiratoires ou de maladies cardiovasculaires.

A aucun moment de l'année l'atmosphère n'est plus polluée que le 1 janvier entre minuit et une heure, même si une étude publiée en 2001 montre en proportion annuelle, la pollution due aux feux d'artifice est moindre que celle liée à d'autres sources comme le trafic routier. Lors de l'explosion, le feu d'artifice libère des millions de particules de poussières et de gaz retombant sur le sol ou restant dans l'atmosphère. Certaines études réalisées par la ville de Montréal indiquent que ces particules laissées en suspensions seraient cinq fois plus polluantes que celles du smog.


B. Vers un avenir plus vert pour les feux d'artifices ?

         Après avoir amélioré pendant des années les couleurs ou les formes des feux d'artifice, les préoccupations actuelles comme dans beaucoup de domaines, sont l'écologie et la préservation de l’environnement.

La compagnie française Art et Feux place au rang numéro 1 de ses priorités, le recyclage des déchets pyrotechniques. Les déchets inertes comme les bouteilles de plastiques ou les contenants en aluminium sont recyclés, les déchets pyrotechniques sont incinérés pas des firmes spécialisées, et les autres déchets inertes comme le carton, le bois ou autre sont réutilisés. Le cuivre utilisé pour l'allumage électrique des feux d'artifice entre autres est par ailleurs revendu a des entreprises spécialisées dans son retraitement.

Le Parc Disneyland, utilise même désormais pour ses fééries nocturnes, de l'air comprimé pour projeter les artifices dans le ciel. Des recherches ont également montré que l'on peut remplacer les perchlorates (Les anions perchlorate ont pour formule ClO4- et sont disponibles commercialement sous la forme de divers sels. Ils se retrouvent de façon naturelle dans des régions arides ainsi que dans certains dépôts de minéraux comportant une grande quantité de nitrate. Ils sont utilisés en tant qu’oxydant dans les munitions des feux d’artifice par exemple) par des composés riches en azote comme le tétrazole (de formule CN4H2)  le bistétrazole.

          Une compagnie américaine, DMD Systems remplace le perchlorate par des nitrates et utilise pour combustible la nitrocellulose (ou nitrate de cellulose, produit chimique, explosif, dérivé de la cellulose : composant principal des végétaux). La nitrocellulose est à l'état sec un explosif fulminant, c'est-à-dire qu'il dégage un grand volume de gaz et de chaleur lors de sa combustion.) Cela demande moins de métaux pour produire des couleurs. Cette alternative permet de réduire la pollution liée aux feux d’artifice.

Suite =>

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×