1 - Santé

A. Mesures de sécurité et précautions pour un feu d'artifice 

 

            Comme alcool et feu d'artifice ne vont pas ensemble, il est primordial de désigner une personne qui s'occupera de tirer le feu d'artifice et bien entendu, il ne boira pas avant le feu d'artifice.


          Il est important pour que le tir du feu d'artifice se déroule sans encombre, de le tirer dans un espace dégagé et sans danger, en prenant compte de la direction du vent et la direction du feu d'artifice, qui ne doit pas être dirigé vers une autre personne afin d’éviter tout risque. Il faut également garder les spectateurs à la distance réglementaire et nécessaire de l'endroit où le feu est tiré.

Il est aussi  recommandé d'allumer le feu d'artifice à l'aide d'une mèche, à bras tendu,sans se pencher sur l'artifice, et non à l’aide d'un briquet ou d'une allumette qui réduisent le temps précédant l'explosion du projectile.


            Pour le tir d'un projectile, il faut le planter dans un tube long d'au moins la taille du bâton de la fusée (dont le bout explose), et non dans une bouteille pour des raisons de sécurité. Pour le bon déroulement du feu d'artifice, il faut allumer les pièces d'artifice une par une et ne jamais rallumer un artifice n'ayant pas fonctionné. Effectivement, il faut le laisser reposer toute une nuit dans l'eau avant de le jeter et ne pas le laisser trainer, cela provoquerait une source de pollution.


       Si toutefois le tir et l’explosion du feu d’artifice se passent mal, il est impératif d’appeler les services de secours au 112 (numéro d'appel unique et gratuit pour tous les services d'urgence).

 
B. Les blessures

En cas d’accident lors d’un feu d’artifice, les parties du corps les plus touchées sont : les doigts (32%), les mains (25%), les yeux (15%) et la tête (13%). Il faut savoir qu'une victime sur deux souffre de brûlures, que 84 % des blessés sont des hommes, et que les 10-19 ans représentent près de la moitié des blessés par feux d’artifices.


           Certains types d'artifices comme le pétard populaire (petite pièce de pyrotechnie qui éclate avec bruit) atteignent 160 décibels ou plus, soit 20 décibels au-dessus du seuil de douleur. Cela peut engendrer de fortes lésions auditives si l'artifice explose près des oreilles de l’intéressé, dans ce cas là, il faut consulter un oto-rhino-laryngologiste (ORL : médecine spécialisée dans le diagnostic et le traitement des troubles du nez, de la gorge, de l'oreille, et de la région tête et cou) le plus rapidement possible.

 
              Des risques d’une lésion oculaire existent si un artifice explose près de la tête de l’artificier ou du spectateur. Il est difficile pour l’intéressé d'en évaluer tout seul la gravité. En cas de brûlure à l'œil ou si un morceau d'artifice y a pénétré, il faut absolument consulter un ophtalmologiste, et au préalable, il est nécessaire d’appliquer un pansement sur l'œil blessé pour le protéger. Il ne faut pas appliquer de collyre sur la blessure.

 

Suite =>

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site