5 - Allumage et propulsion

      Autrefois, pour allumer la mèche, les artificiers utilisaient une lance d’allumage, une baguette en carton ou en papier contenant de la poudre. Mais cette technique d’allumage était dangereuse. De nos jours, des inflammateurs électriques sont utilisés. L’extrémité du fil électrique, sur laquelle se trouve une goutte de produit explosif, est introduite dans la mèche. L’artificier allume ensuite le courant électrique, ce qui met feu à la goutte de produit explosif et enflamme la mèche.

      Pour que la propulsion ait lieu, il faut un tube en fibre de verre ou en carton, appelé mortier. Il faut ensuite placer la bombe dans le mortier, adapté à sa taille. On allume ensuite la mèche, qui se consume entièrement puis met feu à la poudre située dans la chasse, c’est à dire située au pied de la bombe. Lors de la réaction avec la poudre noire, des gaz sont produits. Ces gaz sont dans un petit espace et cherchent à se détendre, c’est pourquoi ils font pression sur ce qui les entoure et donc sur la bombe. Cette pression est telle que la bombe s’élève, à une vitesse qui peut atteindre 360 m/s.

      Après cette phase de propulsion, vient la phase d’explosion de la bombe dans l’air.

 

Suite =>

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×